Le Pérou sort de l’ombre

Peru Cup of Excellence 25 Magazine Autumn 2017

De DARRIN DANIEL et GEOFF WATTS

Le Pérou est sans doute le secret le mieux gardé du café de spécialité. Bien qu’il produise certains des cafés les plus délicieux de la planète, en dehors d’une petite sous-section de l’industrie, il reçoit rarement la reconnaissance qu’il mérite. Cela a changé en septembre quand, après presque sept ans de planification, la Cup of Excellence a débarqué à Lima.

La Cup of Excellence (COE) est un catalyseur de changement explosif qui a déverrouillé la porte vers le progrès pour les producteurs dans tous les pays où elle opère, modifiant à jamais la trajectoire de caféiculteurs individuels et de régions entières.

Avec 117 concours organisés et 2 975 lots de café mis aux enchères, le programme s’est imposé comme le premier concours de café au monde et attire un public mondial d’acheteurs de café avides d’accéder à une qualité exceptionnelle.

C’est un moyen de découvrir le potentiel caché et de permettre aux producteurs de café – quelles que soient les ressources qu’ils possèdent ou celles qui leur manquent – de saisir les opportunités et de se catapulter sur les plus grandes scènes. C’est un aimant puissant qui rassemble les caféiculteurs et les torréfacteurs qui, une fois mis en rapport, réalisent à quel point ils peuvent s’entraider.

Cette année, la Cup of Excellence a eu lieu au Pérou.

Certains lieux sont tellement chargés de potentiel dormant que leur éveil déclenche une cascade d’énergie positive qui modifie le paysage qui les entoure. Le Pérou est un de ces lieux.

Considérez qu’il existe plus de 120 000 cultivateurs qui cultivent le café sur les pentes d’une région immense de l’imposante chaîne de montagnes des Andes couvrant près de 20 degrés de latitude. Considérez que la majeure partie de ce café est produite par des cultivateurs disposant d’un accès minimal à une aide technique et de peu d’incitation financière pour investir dans la qualité, pourtant les cafés sont parfois tellement chargés de douceur qu’ils rendent la canne à sucre jalouse.

Le Pérou a les ingrédients pour devenir un leader mondial dans la qualité du café. Des altitudes extrêmes, des sols riches et des conditions climatiques favorables ? Oui, il les a. Une abondance de variétés anciennes connues pour leurs caractéristiques gustatives exquises ? Il les a. Des cultivateurs motivés désireux de se connecter au marché du café de spécialité ? Oui, deux fois oui !

La majeure partie du café péruvien est produite par des cultivateurs disposant d’un accès minimal à une aide technique et de peu d’incitation financière pour investir dans la qualité, pourtant les cafés sont parfois tellement chargés de douceur qu’ils rendent la canne à sucre jalouse.

COE + Pérou = Potentiel Incendiaire

Après presque sept ans passés à jeter les bases de la Cup of Excellence au Pérou, l’Alliance for Coffee Excellence du Café (ACE) a organisé sa première édition du concours à Lima en septembre en partenariat avec Central Café y Cacao et le Ministère d’agriculture, et avec la coopération de la Junta Nacional del Café (Conseil national du café péruvien) et de l’Office du tourisme du Pérou. Avec ses partenaires et ses supporters, la Cup of Excellence a ouvert un nouveau chapitre, offrant aux cultivateurs péruviens une plateforme pour mettre en valeur la qualité spectaculaire qu’ils produisent quasiment dans l’ombre.

Juan Heredia Sánchez of Finca La Flor 25 Magazine Issue 2
Juan Heredia Sánchez de Finca La Flor a remporté la première Cup of Excellence organisée au Pérou avec une note de 92,25 points.

Le marché du café de spécialité a porté une attention particulière à ce concours. L’ACE a été submergée de demandes pour faire partie du jury, et ses membres à travers le monde ont frissonné d’anticipation à l’idée de la première apparition sous les feux de la rampe de ce géant sud-américain du café de spécialité, encore relativement méconnu. Plus de 300 cafés provenant des neuf régions du Pérou ont été soumis. Du 11 au 15 septembre, des juges internationaux issus de 10 pays ont évalué les meilleurs cafés qui ont réussi à passer une sélection rigoureuse, depuis la présélection jusqu’à l’étape finale du jury. À l’issue du concours, plus de 9 000 tasses individuelles de café avaient été dégustées et le café produit par Juan Heredia Sánchez de Finca La Flor a été désigné vainqueur avec une note de 92,25 points. Les meilleurs cafés inscrits au concours seront vendus lors d’enchères mondiales sur Internet le 25 octobre.

DARRIN DANIEL est directeur exécutif et GEOFF WATTS est membre du conseil d’Alliance for Coffee Excellence.